La tactique du salami

L’anniversaire du coup de Prague est l’occasion de rappeler la bonne vieille « tactique du salami » des communistes. A la fin des années 1940, en Europe orientale, plutôt que d’affronter en bloc leurs opposants, ils préférèrent s’allier avec une partie d’entre eux, et éliminer les structures non-communistes l’une après l’autre, comme on découpe les tranches d’un salami. En accusant les non-communistes les uns après les autres de trahison ou de fascisme, on les élimine un à un.

Ce procédé fut expliqué par le communiste Matyas Rakosi, qui prit ainsi le contrôle de la Hongrie entre 1945 et 1949.

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *