Tout le monde déteste la police

A en croire les médias, la police n’était pas très aimée en France. Toujours à les en croire, après les attaques terroristes de janvier 2015, notamment contre le magazine ordurier Charlie-Hebdo, la population s’est mise à aimer la police, même si depuis, ce soutien et cet amour ont un peu baissé. Les articles et sujets de journaux télévisés sont innombrables, qui soit assènent spécifiquement cette thèse, soit mentionnent cette thèse comme une évidence, lors du traitement d’un autre sujet.

Il ne me semble pas que ce soit exact. En fait, ce que décrivent les médias, ce n’est pas l’évolution des sentiments de la population envers la police ; c’est l’évolution des sentiments du monde médiatique (journalistes, animateurs et « artistes »).

Avant janvier 2015, la majorité de la population soutenait la police. A l’exception du monde médiatique, de l’extrême-gauche et d’une partie de la gauche, et des délinquants, en particulier dans les quartiers à forte délinquance et forte population étrangère ou d’origine étrangère, appelés « quartiers ».

En 2015, la population a continué à aimer sa police. L’extrême-gauche a continué à défiler en scandant « tout le monde déteste la police ». Les « quartiers » ne se sont pas mis à aimer la police. Seul le monde médiatique a changé partiellement. Quand des terroristes tuaient un général français ou le PDG de Renault, rafalaient dans un restaurant juif à Paris, ou mettaient des bombes dans le métro parisien, çà n’était pas de nature à provoquer un regain d’amour pour les forces de l’ordre dans le monde médiatique ; mais quand en 2015, des terroristes ont tué leurs copains, des journalistes ou caricaturistes d’extrême-gauche, alors les membres de la classe médiatique ont brusquement commencé à trouver les policiers un peu plus sympathiques.

En fait, cette prétendue évolution du sentiment général face à la police est symptomatique d’une tare des médias français ; ils sont convaincus que ce qu’ils pensent ou ressentent est forcément pensé ou ressenti par la population.

Taggé , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *