L’élection des gouverneurs américains

 

39 sièges de gouverneurs étaient en jeu ce 4 novembre 2014: 36 gouverneurs d’Etats et 3 gouverneurs de territoires associés. Je ne parlerai ici que des gouverneurs d’Etats.

A l’issue des élections, 31 gouverneurs d’Etats sont républicains, 18 sont démocrates et le gouverneur de l’Alaska est indépendant. Les démocrates ont eu une perte nette de 3 Etats, et les républicains un gain net de 2 Etats.

En Pennsylvanie, le gouverneur républicain sortant est battu par le candidat démocrate.

Les républicains prennent 4 Etats aux démocrates (Arkansas, Illinois, Maryland et Massachusetts).

Le gouverneur républicain sortant de l’Alaska est battu par un candidat indépendant (un candidat dissident républicain s’étant allié avec les démocrates).

Ces élections sont importantes dans la perspective de l’élection présidentielle de 2016, où les grands électeurs sont élus par Etats; à l’exception du Maine et du Nebraska (à ce jour), le candidat qui arrivera en tête dans un Etat remportera tous les grands électeurs de l’Etat. Même si elle est à relativiser, ces élections des gouverneurs donnent une première indication. Globalement, les républicains se consolident dans le sud et le centre du pays, tandis que les démocrates conservent leurs bastions des Etats de la côte Est et de la côte Ouest.

Les démocrates ont notamment conservé la Californie (59% des voix) et l’Etat de New York (54%).

Les républicains ont notamment conservé l’Alabama (64% des voix), l’Iowa (59%), le Nebraska (58%), le Nevada (71%), le Nouveau Mexique (57%), l’Ohio (64%), l’Oklahoma (56%), la Caroline du Sud (56%), le Dakota du Sud (70%), le Tennessee (70%), le Texas (59%) et le Wyoming (62%).

Il faut rappeler que la Californie est l’Etat qui élit le plus grand nombre de grands électeurs (55 sur 538).

Le gouverneur républicain de Floride est réélu avec 48% des voix, contre 47% à son concurrent démocrate. Rappelons qu’à l’élection présidentielle de 2012, le candidat démocrate Barack Obama avait gagné les 29 grands électeurs de la Floride en obtenant 50,01% des voix dans cet Etat, contre 49,13% à son concurrent  républicain Mitt Romney. Vu le faible écart, nul doute que la Floride est déjà au cœur des préoccupations des deux camps pour la présidentielle de 2016.

 

 

 

Taggé , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *